Dans cet article j'ai envie de vous inciter à faire une jolie balade qui vous emmènera vers le Lac et la brèche Gary.

carte_gary001A

Nous partirons d'Entraigues et, pour commencer, nous grimperons par le joli sentier des combes Robert. Peut-être, comme moi, vous aurez la chance d'y rencontrer des chamois…

5m3_3403_210_297_300ppiE

5m3_3411_210_297_300ppiH

5m3_3393_210_297_300ppiB

5m3_3420_210_297_300ppiJ

5m3_3421_210_297_300ppiK

Puis à une bifurcation évidente nous délaisserons le chemin qui se dirige vers jas des agneaux et la fontaine de la géline (que ces dénominations de noms de lieus sont jolies!) pour emprunter une vague sente qui serpente le long des flancs sud du Vet.

panorama483M

panorama489R

 

panorama487Q

 

Cette portion de la randonnée se fera un peu au feeling. Il faudra suivre votre instinct de marcheur et les drayes laissées par les moutons (les bêtes sont intelligentes et prennent toujours le cheminement le plus commode). Et garder en point de mire l'Arcanier…

panorama485O

 

Jusqu'à la cabane du Vet c'est le calme plat.

5m3_3444A

 

La marche est aisée et vous vous reposerez des efforts fournis pour avaler les quelques 1000 mètres de dénivelée gagnés sur le sentier des combes. Prenez une bonne gorgée d'énergie car il restera encore 500 d'altitude à vaincre pour atteindre Roche Moutte

5m3_3450A

 

panorama486P

 

et 400 supplémentaires pour enjamber la brèche et basculer vers le lac Gary…

panorama490S

 

 

Votre récompense sera là, devant vos yeux:

panorama484N

 

Le lac Gary (en forme de cœur en cette fin septembre) et un peu plus loin l'impressionnante face nord de l'Olan.

Cette randonnée ne présente aucune difficulté particulière. Elle est simplement un peu longue. N'hésitez pas à vous lever tôt et à partir au point du jour.

-----------------------------

J'ai une façon très particulière de consigner les randonnées que j'archive dans mes vieux classeurs d'écolier…

Le dossier de la randonnée est généralement constitué d'extraits de cartes IGN ou de copies d'écrans du Géoportail 3D, de photocopies de guides, d'informations issues d'internet et quelques annotations personnelles.

A mes yeux la difficulté du parcours, la dénivelée ou la durée de l'étape sont, certes, des facteurs importants puisqu'il ne faut jamais présumer de ses forces (surtout si elles sont vieillissantes) mais ils ne sont jamais déterminants. Une belle journée de marche facile est un régal si l'atmosphère des lieux vous convient. Un "exploit" d'altitude ou de difficultés techniques ne vaut que parce qu'il correspond à un besoin de sortir des sentiers trop parcourus…

Mes balades sont donc classées de la façon suivante:

Montagne à vaches/à moutons/à biquettes/à chamois/à bouquetins… Et si la dénivelée ou la longueur du parcours dépassent (disons 2000m ou 8 heures de marche). Je note que ce n'est pas une randonnée de feignant…

Voilà, c'est tout il et je pense qu'il n'y a rien à ajouter pour le côté "estimation technique". Mais il reste l'appréciation subjective et là c'est plus coton. Comment exprimer en quelques signes typographiques l'indéfinissable?

Il suffit d'un rayon de soleil pour enchanter un vallon et sauver une journée de mauvais temps. Une rencontre furtive avec un chamois, un bouquetin ou une jolie randonneuse illumine la plus triste des combes. Le paysage est à l'image de votre état d'esprit du jour et, alors, l'harmonie s'installe ou pas!

Et au retour comment écrire ce qu'il restera en mémoire : arrière-goût ou bonne persistance en bouche?

Tout ça pour vous dire que la randonnée Entraigues - les Combes Robert - Le Vet – la brèche et le lac Gary plus retour rentre dans la catégorie "montagne à moutons/pas pour les feignants."

Pour moi, cette randonnée est belle aussi, parce qu'elle me rappelle mon chien Gary disparu après seulement 4 ans de complicité… Durant toute la marche il a caracolé à mes côtés, toujours vivant, toujours présent…