Back_Dessin_pochette

J'ai longtemps été un écologiste sans le savoir!
C'est qu'il y a bien des années la notion d'écologie était une utopie, et m'était sympathique...
Plaisirs simples dans la contemplation des paysages, des randonnées en montagne et des longues marches à pieds...


Glandu_Ecolo

 

(Vous avez bien entendu reconnu Glandu: notre maître es-randonnée matheysin -dessin  de Gilbert Skorski-)

J'économisais l'eau, éteignais scrupuleusement l'électricité en sortant d'une pièce, réglais le chauffage à 18°...
Je produisais une bonne part de mes légumes au potager, ne mangeais que des fruits de saison et évitais de faire des km inutiles avec la voiture etc etc.
C'était ringard ! c'était pas à la mode... et ceux qui pratiquaient ces sages principes passaient pour des empêcheurs de consommer en rond.


Ecolo


Aujourd'hui l'écologie "c'est branché" et un véritable matraquage médiatique s'est organisé. Du matin au soir on nous agresse, on nous culpabilise... Des moustachus volants nous remplisse le cerveau d'air à grands coups de ventilateurs.


Expert__colo


Des experts de la "cause" montent quotidiennement en chaire pour nous chapitrer... l'écologie devient triste et synonyme d'interdits et de contraintes :


Glanduflic


et je ne veux pas, dans ses pages,  ajouter ma louche à ce salmigondis qui devient de plus en plus indigeste. Gare à la saturation! Gare au rejet!
Toutefois je suis tout de même tenté de faire un geste pour sauver notre planète et l'humanité! (on devient facilement aussi prétentieux que les professionnels de la chose décrits plus hauts!).
J'affirme donc qu'il est possible, à titre individuel et chacun à son petit niveau, d'influer notablement sur le cours des choses, que nos petits gestes quotidiens multipliés par l'effet de la durée peuvent avoir finalement un impact notable sur notre avenir à tous.


J'en veux pour preuve cette magnifique nouvelle écrite par Jean Giono : "L'homme qui plantait des arbres".

 Giono_porte
Jean Giono (lors de l'un de ses nombreux séjours dans le Trièves)

Cliquez sur le lien qui suit pour ouvrir le fichier (format PDF) contenant la nouvelle de Jean Giono : L_homme_qui_plantait_des_arbres

L'histoire de ce texte est surprenante :
Il s'agit d'une commande (en 1953) du Reader's Digest qui voulait un article pour alimenter sa rubrique intitulée "L'homme le plus extraordinaire que j'ai jamais rencontré". Jean Giono se met à l'ouvrage et invente de toute pièce un magnifique personnage : Elzéard Bouffier. Elzéard est un facteur Cheval sylvicole dont le grand oeuvre consiste en un reboisement méthodique d'une vaste contrée désertique.

 Back1

Son action têtue transforme peu à peu l'enfer en paradis...

Back6

La revue ne publiera jamais ce récit qui sera renvoyé à  l'auteur accompagné d'un courrier le traitant d'imposteur (le personnage n'ayant pas existé)...
Le texte est finalement publié dans la revue américaine "Vogue" le 15 mars 1954 (The man who planted hope and grew hapiness). Le succés est foudroyant et la nouvelle est publiée en treize langues (mais pas en français!). Une lady anglaise lectrice (1956) de la revue "Trees an Life" cherche à connaître cet extraordinaire personnage et elle tente de se renseigner auprès de l'administration des Basses-Alpes. Mr Valdeyron, conservateur des Basses-Alpes, intrigué par cet engouement écrit directement à Jean Giono.

Voici la réponse de Jean Giono:

 R_ponse_Giono_1
Clic gauche sur photo = agrandissement

R_ponse_Giono_2

Clic gauche sur photo = agrandissement

Navré de vous décevoir, mais Elzéard Bouffier est un personnage inventé...

 Glandch_ne

Malgré tout personne ne voulait croire que cette belle histoire était une invention de l'écrivain.
Jean Giono se prend au jeu et alimente les doutes en inventant des décorations à son personnage (interview parue dans le Guardian of Manchester) et en envoyant une photo d'Elzéard Bouffier à un éditeur allemand...
Bientôt la renommée d'Elzéard Bouffier dépasse celle de son auteur Jean Giono!
Une Québécoise s'est même rendu à Banon pour fleurir sa tombe...
Jean Giono, conscient de l'intérêt pédagogique de ce texte abandonne ses droits et en autorise toutes les publications...

 Back2

Les dessins illustrant le texte précédent sont de Frédérick Back, ils illustrent parfaitement la nouvelle...

En 1987 Frédéric Back sort au Québec un film d'animation dont le synopsis  reprend très exactement l'histoire d'Elzéard Bouffier.
Ce film est magnifique! le dessin tout en douceur et en poésie et la voix de Philippe Noiret nous transportent dans un univers d'harmonie et de tendresse.
Il mérite sans contestation l'Oscar du meilleur film d'animation qu'il a reçu!

 Pochette_Back_1

 

Pochette_Back_2


Dans la foulée une trousse pédagogique a été conçue par Frédéric Back autour de ce sujet, elle est destinée principalement aux jeunes de 8 à 14 ans, mais quelque soit votre âge vous ne perdrez pas votre temps à la parcourir!

Voici les liens permettant d'accéder au site - Frédéric Back, agir ensemble -:

Site Frédérik Back : Frédéric Back, agir ensemble

Trousse pédagogique

Ateliers pédagogiques : Ateliers - Frédéric Back, agir ensemble

Je rêve qu'un instituteur, en lisant ces lignes, propose à ses élèves de réfléchir autour des grands thèmes déclinés dans cette étude... et me retourne un petit message pour me rassurer : les enfants sont-ils vraiment réceptifs à ce type de discours "écolo-humaniste"?