01 avril 2008

Bibbliographies, documents (divers auteurs)...

leshautspays

Le personnage central du nouveau livre de Philippe Lamour, c'est la montagne. C'est ce monde encore autonome, qui vit de lui-même et sur lui-même, et adapte à ses lois les hommes, les bêtes et les choses dans le décor des rochers, des bois, des alpages et des eaux. Avec Philippe Lamour, on partage, avec émotion, l'existence quotidienne des montagnards : les paysans, les bergers, les forestiers, les chasseurs et les femmes de grand labeur et de grand cœur ; et les enfants ; et aussi le maire, les conseillers, les gendarmes ; et encore les moutons, les vaches, les chiens, les chamois, les coqs de bruyère, les marmottes et les aigles. On n'oubliera pas Augustin et son antique autocar, les infatigables Célestin et Joseph, et le Mile et Norbert le braco ; ni Céline, la douce institutrice ; ni le berger Adrien ni le chien Perdreau. C'est le récit simple et fort d'un haut pays, simple et fort, le pays de la liberté. C'est le roman vivant de la montagne.


troiscuresenmontagne

En 1938, trois séminaristes grenoblois découvrent par hasard l'univers de la haute montagne et s'y plongent avec l'inconscience des débutants. Ils sont sans le sou, mais leur enthousiasme est sans borne... Au point de faire quelques entorses à la stricte discipline du Séminaire !
Au fil de leurs équipées, nos futurs curés apprennent qu'il n'est pas facile de louer une paire de skis avec une soutane, s'initient aux joies et aux déboires du rappel, et enfin abordent les sommets du massif des Ecrins dans l'innocence la plus totale. Leurs intuitions les gouvernent à contretemps : ils entrevoient de terribles dangers là où il n'y en a guère et prennent les plus grands risques sans même s'en rendre compte. Autre problème, leur statut social, qui les met dans une position gênante lorsqu'une jeune fille, abandonnée par son compagnon de course, décide de se joindre à eux, sans se douter à qui elle a affaire !
Dix ans plus tard, devenu curé de montagne et alpiniste accompli, l'auteur peut l'avouer : " Mes meilleurs souvenirs sont ceux de notre première semaine en Oisans. " Celle-là même dont il nous raconte les péripéties, avec autant d'ironie que d'émotion, dans cet ouvrage délicieux.
Jean Sarenne est le pseudonyme de Jean Zellweger (1915-1974) qui, à la sortie du Séminaire, a été nommé curé d'Huez, en Oisans.


historiqueberthier

Monographies des villes et villages de France

" Ici, commune par commune, en parcourant ce liwe, chacun de nous retrouvera un père, un frère, un enfant, un ami ", écrit le capitaine Charles Bernard, au début de cet ouvrage, dans son hommage aux habitants du canton de La Mure tombés au champ d'honneur en 1914-1918 et il est vrai que, pour chaque commune du canton de La Mure évoquée dans cette monographie, l'auteur consacre une rubrique à cette période dramatique de notre histoire ; de Cholonge à Villard-Saint-Christophe, en passant par Cognet et Laffrey, Marcieu et Mayres, Monteynard et Aveillans, La Motte-Saint-Martin et La Mure, Nantes-en-Rattier et Notre-Dame-de-Vaulx... Toutefois, le travail de l'historien ne se limite pas à l'évocation de ces moments douloureux et avant même de retracer l'histoire précise et détaillée de toutes ces agglomérations depuis les origines jusqu'à l'époque contemporaine (situation précise, topographie, hameaux et lieux-dits, anecdotes et phénomènes climatiques, éphémérides historiques et édifices, vie dvile et religieuse...), Pierre Berthier brosse un panorama très riche du canton - vaste plateau, allant de Laffrey jusqu'à Ponsonnas, bassin de La Motte, vallon (très verdoyant) de Vaulx et pittoresque vallée du Drac - évoquant aussi les montagnes et les cours d'eau, les lacs et les routes, les divisions cantonales et la superficie, les coutumes et le " patois ", les " vogues " et les noces dans les campagnes... C'est seulement après avoir procédé à ce vaste tour d'horizon, géographique, historique et économique des lieux, que l'écrivain développe des notices historiques sur toutes les communes du canton : sur Cholonge, à travers une description générale, dans un portrait de Cholonge touristique et au gré de nombreuses anecdotes (histoire du curé Disdier Baruel, de Claude Achard, dit/e Dragon...) ; sur Cognet et son château, avec son église, ses curés, ses maires et ses adjoints ; sur Laffrey, son Grand Lac et son Lac Mort, qui s'honora du passage de Napoléon ; sur Marcieu, ses châteaux et ses seigneurs ; sur Mayres (sources thermales et famille de Combourcier), Monteynard (château et généalogie des Aynard), Aveillans et son autel druidique, La Motte-Saint-Martin (ses ruines romaines et ses mines), ainsi que La Mure et sa longue et foisonnante histoire: charte de 1309, le château delphinal, la châtellenie de Lesdiguières, le siège et la prise de la ville en 1580, suivis de représailles terribles de Lesdiguières en 1587, avec l'historique des places, du marché et des rues de la cité, les journaux murois, les anciennes sociétés... De même pour les communes de Nantes-en-Rattier, Notre-Dame-de-Vaulx, Pierre-Châtel, Ponsonnas, Prunières, Saint-Arey, Saint-Honoré, Saint-Jean-de-Vaulx, Saint-Théonrey, Savel, Sousville, Susville et Villard-Saint-Christophe.


guidedelobiou

Pierre BARNOLA, président fondateur de la sous-section du Club Alpin Français de la Mure pendant 30 ans, est un passionné des montagnes de la Terre et en particulier de celles de chez lui, autour de la Mure (Isère). Il les a parcourues en escalade, en randonnée à pied, à ski, en raid, en expéditions.
Il a goûté aux sommets du Pérou, du Pamir, de la Turquie, de l'Afghanistan, de la Suisse, de l'Autriche, de l'Italie, du Sahara. Mais ceux qu'il connaît le mieux, évidemment, ce sont ceux de sa patrie, les Alpes...
Pierre BARNOLA a toujours été fasciné par L'OBIOU, charnière entre les Alpes du nord et les Alpes du sud, d'abord plus ou moins inconsciemment dans son enfance, puis de plus en plus fortement au fil des ans. En effet, il a passé toute sa jeunesse face à L'OBIOU dans le BEAUMONT. Puis durant sa vie professionnelle - médecin généraliste à La Mure ~ il a "tourné autour" de ce sommet, de CORPS à MENS en passant par la MATHEYSINE et le BEAUMONT, toutes régions sous le regard solennel de LOBIOU.
Arrivé à la retraite, Pierre BARNOLA a encore L'OBIOU devant ses yeux au fil des jours.
Cette monographie rassemble tout ce que l'on peut dire concernant l'histoire, la toponymie, la géologie, la géographie ainsi que toutes les façons d'aborder ce lieu.
Ce livre fait suite à un précédent, publié en 1983 en collaboration avec Jean-Marc FAURE de MENS, livre épuisé en quelques mois, témoignant de l'intérêt porté à ce sommet mythique.


Posté par firstblogalain à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]