Randonnée : ascension par la voie normale et les chatières...
28 novembre 2010

Fascinant Obiou : un rêve de randonnée.

Par trois fois déjà, dans ces pages, j'ai tenté de capter votre attention sur une montagne que j'aime particulièrement : l'Obiou.
- L'Obiou montagne mythique
- Crash sur l'Obiou
- Crash sur l'Obiou : 60eme anniversaire - Mémorial de la Salette Fallavaux.
Il est temps de clore ce chapitre et je vous propose une petite ascension par la voie normale agrémentée d'un passage par les célèbres chatières.
Cet article n'est en aucun cas un "topo guide", de nombreux et très bons ouvrages décrivent de façon  précise cette très belle et classique randonnée. Ici, je voudrais simplement vous transmettre un peu du plaisir que j'ai eu à escalader cette magnifique montagne.

obiou_rando01

Tout et son contraire a été dit sur les difficultés de cette randonnée. Pour certains, la voie normale est facile, accessible à tout bon randonneur. Pour d'autres la même voie est exposée, dangereuse, complexe...

obiou_rando02

Cette montagne est désirable, attirante mais mérite beaucoup de respect... Il est primordiale, avant de se lancer dans l'aventure que constitue son ascension de se renseigner sur la météo (attention aux glissades par temps de pluie), d'étudier l'itinéraire (ou de se faire accompagner), de vérifier sa forme physique et surtout de ne pas craindre le vertige...
Le parcours est exigeant, demande du calme, du sang froid et d'avoir le pied sûr.

obiou_rando30

La progression n'est jamais très difficile, cependant certains passages sont "délicieusement aériens" et sur de nombreux secteurs du parcours aucune erreur n'est permise... L'itinéraire présente plusieurs difficultés : les gradins du col  sont très raides, les chutes de pierres y sont fréquentes. Les dalles, les vires et les corniches ne pardonneront aucun faux pas... Les assurages sont pratiquement inenvisageables. Mais une bonne part du plaisir réside aussi dans ce petit surplus d'adrénaline qui fait paraître le paysage encore plus beau !

obiou_rando31

La marche d'approche, dans le vallon et au creux du bénitier, permet de se mettre dans l'ambiance. Peu à peu le petit Obiou semble diminuer au profit de son grand frère. Le col (parfois appelée l'épaule) semble à portée de mains. Pourtant, bientôt, le sentier ne fera pas dans le détail. Il tirera  son trait tout droit dans les caillasses pour rejoindre un joli système de strates (premier passage délicat) qui ira en se redressant et permettra de rejoindre l'épaule.

 obiou_rando06

obiou_rando07

Petit à petit le vide se creuse et la crête de la Laisse semble rapetisser pour laisser apparaître le massif des Ecrins noyé dans une mer de nuages.

obiou_rando32

Peut-être pourrez-vous repérer la Muzelle, la Barre des Ecrins ou l'Olan.

obiou_rando33

Une petite pause s'impose au col...

 obiourando45

obiourando46

Après avoir repris votre souffle tournez donc la tête vers l'objectif du jour :

 obiou_rando34


La grande tête de l'Obiou semble écrasée par l'effet de la perspective. Pour autant elle en impose... Quelle masse!


obiou_rando09

Voici, indiqués approximativement, les itinéraires classiques d'accès :

 obiou_rando09_itineraire


En vert la voie normale qui bifurque vers l'ouest par les "dalles" ( passage exposé et assez impressionnant) et en jaune l'itinéraire qui mène vers les chatières.

A l'assaut!

 obiou_rando11

obiou_rando12

Première astuce du parcours : emprunter une faille étroite qui permet de s'insinuer dans la première barre rocheuse qui ceinture la citadelle :

 obiourando47


obiourando48


La sortie débouche sur la grande vire Est, aux pieds d'une nouvelle falaise à suivre vers le Nord.


obiou_rando13a



 obiou_rando14


On rencontre bientôt le campanile.

 obiou_rando14a

Il faut alors continuer à longer la falaise vers la droite jusqu'à l'angle de la face nord-ouest, revenir sur ses pas, gravir des gradins et remonter un couloir vers la première chatière.

 obiou_rando15


A suivre et en escaladant ce couloir on arrive aux pieds d'une nouvelle étroiture. Le passage est vraiment très étriqué et il faudra enlever le sac à dos pour progresser (éventuellement rentrer le ventre aussi!).

Après quelques mouvements d'escalade et de reptation dans le couloir on sort  à deux pas du sommet.


obiou_rando16

obiou_rando16a


Vous êtes devenu  un héros! Vous avez "vaincu" l'Obiou (qui rigole bien de vos exploits!)

Il est temps de profiter du moment : regarder, savourer le fantastique panorama qui se dévoile sous vos yeux .


obiou_rando36

Votre regard pourra, par beau temps, porter du Mont Ventoux au massif du Mont-blanc et au Viso.
Les Ecrins  se développent en majesté dans un incroyable foisonnement de sommets et de pics...
La Muzelle, l'Olan, la Barre des Ecrins...
En vous retournant le Pic de Bure.

 obiou_rando36b

Et la montagne soeur de l'Obiou : le Grand-Ferrand...

obiou_rando36a

Et puis avec un peu d'imagination vous verrez, comme moi, la méditerranée et les voiles blanches des bateaux qui rentrent dans le port de Marseille...
Le sommet une fois atteint la pause casse-croûte est obligatoire !
Evitez les barres chocolatées et tous les trucs modernes pour sportifs, mastiquez longuement un bon murçon matheysin, continuer par un saucisson maison fait avec les cochons de la ferme du Thau . Taillez-vous un gros morceau de Sassenage, de Col Vert ou de tomme des lacs... Accompagnez le tout d'un petit vin des Fayettes (faut quand même être du pays!) ou d'un bon Beaujolais amoureusement transporté jusqu'ici par votre compagnon de promenade...
La descente peut se faire par l'ouest (voie normale). Cette option  permet de faire une boucle autour du sommet.

On progresse à deux pas du Malpasset ...

 obiou_rando18

Certains passages surplombent de magnifiques clochetons et pas mal de "gaz".


obiou_rando19

Le regard est irrésistiblement attiré par les immenses étendues de pierres des combes Fuvelle et de la Prison.


obiou_rando40

obiou_rando43


Les étranges mouvements de terrains visibles sur les pierriers (on dirait par endroit que les éboulis sont ébullition) sont dus au phénomène des glaciers de pierres :

La fonte des neiges accumulées à la mauvaise saison s'infiltre dans les éboulis et en profondeur retrouve une masse de glace qu'elle augmente... Petit à petit les diverses contraintes souterraines créent en surface ces surprenants bouillonnements...

 obiou_rando43a

 obiou_rando43b

Ces immensités totalement vierges de présence humaine sont peut-être les derniers bastions où peuvent encore s'exprimer en France le Wilderness.( Ce sentiment extraordinaire de sauvage, de liberté, de responsabilité). Le dernier endroit où le silence et la solitude existent encore ...
Pour combien de temps ?
Les dalles, la cravate. L'ambiance est aérienne, tous ces passages sont un vrai régal pour le randonneur...


obiou_rando38

obiou_rando39

obiou_rando21

obiou_rando22

Bientôt le col du Petit Obiou et la retenue du Sautet :

 obiou_rando41

 obiou_rando23


Les raides gradins du col reviennent à la une de l'actualité :  c'est vraiment une belle échelle de meunier!


obiou_rando23a

Une petite vire sur la droite permet d'accéder à la grotte des Matheysins.


obiou_rando24a


La cavité est exigüe mais elle recèle une belle vasque d'eau et une petite draperie de glace.


obiou_rando24

obiou_rando26


La randonnée tire à sa fin et il est possible d'effectuer une diagonale dans le pierrier pour gagner plus rapidement le Pas du Vallon...


Voilà une journée que vous n'oublierez pas de sitôt !

Le guide de randonnées "TRIEVES PAYS DE LA MURE" édité chez DIDIER et RICHARD pourra vous aider à préparer votre balade.

Topo_Didier_Richard

Deux autres livres, déjà présentés auparavant, sont de véritables "bibles" et vous permettrons d'apprendre beaucoup de choses sur cette montagne si attachante.

 guidedelobiou

Le guide de l'Obiou de Pierre Barnola


 Obiou_Mt_Aiguille_Sombardier_1

Du Mont Aiguille à l'Obiou de Pascal Sombardier (GLENAT)


Posté par firstblogalain à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]