10 janvier 2016

Vers l'aiguille de la Dibona et le refuge du Soreiller

 

Pour une fois je vais faire une légère infidélité à mes terres de prédilection (Matheysine, Valbonnais, Valjouffrey, Trièves, Dévoluy) pour vous faire partager une petite randonnée dans la très belle vallée du Vénéon vers le refuge du Soreiller et l'aiguille de la Dibona.

Bien! Commençons par l'approche vers le camp de base de l'expédition du jour : le hameau des Etages…

La départementale D530 serpente au plus prés du Vénéon et dessert Vénosc, Bourg d'Arud, Lanchâtra, St-Christophe-en-Oisans, La Bérarde…

panorama460P

Le paysage est exceptionnel. Le bleu des eaux du Vénéon est vraiment somptueux.

5m3_2579_raw_297_210_180ppiA

Avez-vous remarqué cet étrange visage de pierre caché dans les bouleaux?

visage_pierre_veneonA

Il épie les passants depuis des siècles. Il doit les jauger, aussi! Donc tâchons de nous montrer à la hauteur lorsqu'après avoir enfilé les chaussures nous grimperons vers l'objectif du jour!

Rien que ce parcours en voiture vaut le déplacement. Vous pouvez envisager, à la fois une promenade touristique et une randonnée. Une journée n'y suffira pas et il faudra prévoir de faire étape. Pourquoi pas à Saint-Christophe-en-Oisans à l'hôtel "La Cordée" (ambiance garantie…).

Cordée1

 

Surtout n'omettez pas de faire  un petit tour au cimetière de Saint-Christophe-en-Oisans. Il est admirable.

5m3_2537_210_297_300ppiB

panorama462R

Je suis toujours ému lorsque j'en parcours les allées. Certaines tombes sont poignantes dans leur simplicité, leur originalité. Il règne en ces lieux une atmosphère singulière.

5m3_2535A

 Ici sont rassemblés en un extraordinaire aréopage des montagnards d'exception.

5m3_2540_210_297_300ppiC

Pierre Gaspard le magnifique vainqueur de La Meije.

 

Boileau_castelnau

(N'oublions pas Emmanuel Boileau de Castelenau)

 

5m3_2536_210_297_300ppiA

Emil Zsigmondy.

Des familles de guides aux noms très connus :

 

5m3_2538A

 

5m3_2542B

 

Des marques d'amitiés, de respect…

5m3_2544C

 

C'est le cœur et la tête emplis de l'atmosphère de ces lieux que nous pouvons envisager la petite randonnée du jour.

Car chacun, suivant ses capacités et à son rythme, a bien le droit d'essayer de s'insérer dans le cercle des initiés, des passionnés des hauts pays! (et le jour ou le corps n'en pourra vraiment plus il y aura le rêve, l'imagination et il restera encore de belle randonnée à faire grâce aux forces de l'esprit…)

Chaussettes, chaussures, sac à dos, casse-croûte, appareil photo plus tout le bric-à-brac habituel et en avant marche mauvaise troupe!

Départ du hameau des Etages direction le vallon du Soreiller (le vallon ensoleillé) et le refuge du même nom.

dscf2713_210_297_300ppiA

Beau sentier facile et bien entretenu car beaucoup pratiqué…

dscf2733_210_297_300ppiB

 

Préparez-vous à un choc… Au détour d'un petit verrou rocheux le long du torrent du Soreiller et à peu près au niveau de la combe de la Balme vous verrez surgir l'incroyable flèche de l'Aiguille de la Dibona.

dscf2749_210_297_300ppiC

Pour mon compte j'en ai eu le souffle coupé… Quel magnifique paysage!

dscf2751_210_297_300ppiD

Petit à petit le vallon s'élargit.

dscf2753_210_297_300ppiE

Bientôt le refuge apparaît.

dscf2754_210_297_300ppiF

Il grossira progressivement et à la mesure de votre ardeur à la tâche…

dscf2775G

Courage, le bel édifice en pierres de taille sera bientôt à portée de main.

dscf2808_210_297_300ppiM

Un grand cirque minéral surplombe le vallon.

panorama469S

Belle vue sur le massif du Soreiller : Aiguille de la Dibona, Le Plaret, Le pic Gény, La Tête du Rouget…

img_1365_210_297_300piN

En levant la tête vous apercevrez les cordées montant à l'assaut de la Dibona.

De l'autre côté le regard porte vers le vallon des Etages.

 

vallon_etages_geoalpes

vue_du _soreiller.jpgextrait de "GEOL-ALP" (http://www.geol-alp.com), par Maurice GIDON, 1998-2012

dscf2784-210_297_300ppiH

dscf2786_210_297_300ppiI

dscf2791_297_210_300ppiJ

dscf2792-210_297_300ppiK

dscf2793_210_297_300ppiL

Votre pause pique-nique sera peut-être pimentée par la chorégraphie acrobatique d'un hélicoptère venant se poser sur la minuscule piste d'atterrissage du refuge.

panorama470T

En redescendant joubarbe, vallon des Etages… et rencontre avec deux vieux messieurs Italiens (secs et noueux comme des oliviers centenaires, cuits et recuits par le soleil d'altitude).

Ils découvrent la Dibona dans la lumière du couchant.

panorama473U

Nous partageons notre bonheur d'être là, devant ce magnifique panorama, en dialoguant dans un bizarre charabia italien-français-anglais. Espérento de sentier, étrange langue universelle engendrée par notre émotion et le spectacle éblouissant d'une nature magistrale : nous nous comprenons cependant parfaitement et communions dans une fraternelle vision de l'harmonie.

Nous pressentons bien que nous sommes dans la plus belle des galeries d'art, dans le plus riche des musées, le musée des humbles gens sensibles à la pureté des œuvres enfantées par la nature où tout est équilibre, grâce, fragilité et pureté. Mais ici personne ne nous reprochera nos ignorances, notre manque de culture, nos mots approximatifs. Loin d'une approche intellectuelle et verbeuse nous nous rejoignons sur l'essentiel : l'émotion. Nous sommes entre nous, entre initiés, complices et conscients que ce monde vulnérable comme le plus limpide cristal est notre mystique. J'ai rarement partagé de moments aussi chaleureux que lors de cette brève rencontre sur un sentier.