31 mai 2008

Une randonnée pleine d'émotions vers le refuge du Pavé.

Veuillez excuser la bizarre approximation qui me fait penser, en cette fin mai 2008 --(40 ans après les célèbres événements de 1968)--, à la belle randonnée que l'on peut faire dans le pays de la Meije vers le lac du Pavéet qui m'offre le pretexte d'écrire cet article.

Bref, cette belle et abordable randonnée, malgré une dénivelée substantielle, permet de s'immerger facilement dans une ambiance de hautes montagnes et d'aborder sans "escalade" certaines des "effervescences de l'esprit" qui guettent parfois les personnes réceptives aux émotions déclenchées par ces "Hauts Pays".

Franchi le pas d'Anna Falque la désobéissante bergère qui, d'après la légende, s'est précipitée dans les eaux tumultueuses de la Romanche pour avoir été au bal… la randonnée se transforme en une gentille balade sur pelouse alpine jusqu'au plan de Valfourche.

plan_de_l_alpe
Clic gauche sur photo = agrandissement

valfourche
Clic gauche sur photo = agrandissement

IMG_6699_210_297
Clic gauche sur photo = agrandissement
Le plan de Villar d'Arène...Valfourche...

La facilité de cette marche aisée et la beauté des sommets qui nous surplombent donnent un étrange sentiment de plénitude . Quelle forme on tient aujourd'hui pour évoluer aussi aisément dans ce paradis…
Le glacier de l'Homme, les Agneaux, la Grande Ruine… tout est proche et semble accessible.
Le monde fabuleux de la haute montagne est à portée de main.

Profitons en pleinement, on rigolera moins tout à l'heure sur les interminables moraines du glacier du Clot des Cavales !

col_clot_des_cavales_1
Clic gauche sur photo = agrandissement
Col du Clot des Cavales

col_clot_des_cavales_3
Clic gauche sur photo = agrandissement
Col du Clot des Cavales

glacier_clot_des_cavales_2
Clic gauche sur photo = agrandissement
Glacier du Clot des Cavales

Au fur et à mesure de la grimpette l'atmosphère "s'ensauvage" encore, la lumière change, les pieds et les jambes fonctionnent en autonomie complète étant donné que les yeux et la tête ont bien autre chose à faire : regarder, engranger sensations, émotions, souvenirs…

glacier_clot_des_cavales_3
Clic gauche sur photo = agrandissement
Glacier du Clot des Cavales

Tout compte fait cette activité qui semble à première vue purement "musculaire" s'avère beaucoup plus "intellectuelle" que prévu.

panorama287
Clic gauche sur photo = agrandissement
Vallon du Clot des Cavales

panorama291
Clic gauche sur photo = agrandissement
En vue du refuge du Pavé

vallon_clot_des_cavales_1
Clic gauche sur photo = agrandissement
Vallon du Clot des Cavales

Comme presque à chaque escapade en montagne (même, comme ici, lors d'une randonnée très accessible) d'étranges symptômes apparaissent :
Le temps semble ne plus compter, le présent suffit . Il devient essentiel de profiter au maximum de l'instant, de s'imprégner de l'atmosphère des lieux, de jouir pleinement d'un bonheur étrange, incompréhensiblement dense et fort .
Les neurones et les synapses s'échauffent à engloutir dans les greniers de la mémoire toutes ces émotions qui seront bientôt si utiles pour "tenir le coup" et affronter les grisailles du quotidien.

On sent bien dans ces moments qu'une certaine euphorie,(folie peut-être) pourrait nous gagner…

Voyons ce que Samivel en dit :

"Il est bien certain qu'en haute montagne l'alpiniste est transporté dans un milieu inhabituel où les conditions de vie, très modifiées, réclament de la part de tout l'être une adaptation nouvelle. La pression atmosphérique, la tension électrique, les radiations d'origine solaire et stellaire, ont évidemment une influence directe sur nos fonctions nos échanges et nos réactions, et contribuent à nous placer dans un certain état d'euphorie, d'ivresse mentale et physique, que la fatigue de l'organisme augmente et qui est d'ailleurs loin d'être sans péril.

" Mais voici. que les yeux, à leur tour, apportent témoignage. Ce monde des cimes que vous trouviez laid, parce qu'il ne comporte aucun des caractères qu'une longue fréquentation des plaines, de la mer, des douces collines, vous ont habitué à découvrir dans un paysage, et que l'Alpiniste aime pour les motifs mêmes sur lesquels vous fondez votre condamnation, ce monde abstrait, sévèrement limité à quatre éléments plastiques, ciel, nuages, rocs, neige, dont l'orchestration suffit à lui assurer une incroyable diversité de visages, ce monde dépouillé, sans échelle, et qui repousse implacablement toute vie ou du moins tout ce qui nous paraît être la vie, propose à nos sens, hors de l'espace et du temps, une image aride de l'absolu qui se confond ici avec celle de la mort.

" Vous comprenez mieux, désormais, l'influence, au premier abord disproportionnée, qu'exercent sur certaines vies ces courts passages dans un univers où seuls les purs esprits seraient à leur aise, et où la pesanteur se charge de nous rappeler à chaque pas que nous ne sommes que des hommes. Vous saisissez aussi comment l'alpinisme peut devenir le canal par où certaines tendances mystiques, et plus simplement certains idéals insatisfaits, cherchent à s'épancher, tandis que les courtes heures vécues en haute montagne paraissent arrachées désormais à un vague paradis à peine entrevu, dont le grimpeur conserve un souvenir ébloui, et dont chaque cime nouvelle lui ouvrira peut-être définitivement les portes."

Samivel : Nouvelles d’en haut

refuge_du_pav_
Clic gauche sur photo = agrandissement
Le refuge du Pavé. (Au premier plan les fondations de l'ancien refuge ruiné par une avalanche)

Petite déception en vue du refuge du Pavé...
Le refuge c'est cette baraque de chantier ? non ... c'est pas possible!
C'est pourtant bien le refuge actuel, l'ancien a été emporté par une avalanche...

refuge_du_pav__6
Clic gauche sur photo = agrandissement

refuge_du_pav__4
Clic gauche sur photo = agrandissement

refuge_du_pav__5
Clic gauche sur photo = agrandissement

refuge_du_pav__3
Clic gauche sur photo = agrandissement
Accueillant, très bien tenu, chaleureux même...
C'est bien l'essentiel...

lac_du_pav_
Clic gauche sur photo = agrandissement
Le lac, le Pavé, le Pic Gaspard, à gauche -plus loin- la Meije...

vallon_clot_des_cavales_3
Clic gauche sur photo = agrandissement
Un dernier regard avant le retour... sur terre.

Posté par firstblogalain à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]