01 avril 2008

Quelques photos en Matheysine - Petite présentation


Imaginez une île, assaillie à l'est par une armée de géants portant de grandes cagoules blanches (l'Oisans), coupée du reste du monde par un gouffre vertigineux qui barre la route du sud (les gorges du Drac), emprisonnée à l'ouest par une muraille lisse et sans faille (le Vercors) et dont le seul lien de communication soit une sorte d'escalier qui descend vers la ville et les hommes... (la côte de Laffrey).

Et bien cette île, issue de votre imagination ressemble à la Matheysine.

matheysine66Entourée par la fureur extravagante du massif de l'Oisans et la vigueur intempestive du relief préalpin du Vercors, la Matheysine dénote dans ce relief chaotique par son bocage ondulant presque mollement au grès des serres et des creys. A mi-chemin entre le soleil quasi méditerranéen des Alpes du sud et l'âpreté des Alpes du nord, à deux pas du chapelet des cols aux noms prestigieux qui séparent les mondes du soleil et de la neige, l'île verdoyante de la Matheysine est née de la confrontation d'une nature étrangement spécifique et d'une population marquée, comme toutes les populations montagnardes, par un climat et une situation géographique peu favorable à priori à l'épanouissement économique et social. La Matheysine, contrairement au Dauphiné dont elle dépend historiquement, s'affirme avant tout comme une identité géographique . Nettement délimité par ses frontières naturelles le plateau a eu la double chance d'enfermer une importante couche d'anthracite et d'être un des passages obligatoires entre Grenoble et les Alpes du sud.

matheysine33
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
Melting-pot végétal aux Gonthéaumes : Automne, saison des émerveillements lumineux : l’embrasement ne durera pas, le temps des panaches et des oriflammes est éphémère mais il suffit d’être là et de regarder.


matheysine32
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
Plateau Matheysin, vue prise en direction du nord, lac de Laffrey.

matheysine35
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
Lac de Petichet.

matheysine23
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
Hameau des Gonthéaumes, à Petichet, commune de Saint Théoffrey. Au fond sa majesté l'Obiou (tête de bœuf en patois).

matheysine36
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
Lac de Laffrey. A l'horizon : le massif de la Grande Chartreuse.


matheysine38
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
A gauche le Grand Serre, à droite le Tabor . Par en dessous le lac de Petichet.

matheysine39
Clic gauche sur photo =agrandissement ...
Petit matin d'automne : En promenade dans la colline des Creys.

Explosion des printemps.
Torpeur écrasante des étés surchauffés.
Mais surtout douceur nostalgique et bonhomie des automnes.
La plus magnifiques des saisons qui nous fait, en montagne plus qu’ailleurs encore, ressentir la fragilité de l’instant…
Saison des bonheurs subtils et des maturités ou toutes nos joies sont exacerbées par les épreuves pressenties.
En effet l’hiver s’annonce déjà par quelques signes furtifs :
Un petit rien dans le fond de l’air du soir, un frisson dans les buissons, un soupçon de violet dans la lumière, où une étrange et insidieuse mélancolie.

.

Posté par firstblogalain à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]